DERNIERS EVENEMENTS

Pierre BOUTEILLER

Grand vainqueur du challenge interne

Compte rendu de l’AG

Compte-rendu de l’Assemblée Générale 2018 …… pour de faux !

De mon point de vue (tout-à-fait intéressant puisque c’est le mien !), l’Assemblée Générale de notre club a été d’une belle tenue et fort pragmatique (l’adjectif est à la mode).

Le mot du Président fut concis, comme d’hab’, Bernard Lucas a fait court et simple, comme quoi tout est possible. Notre grand argentier a, comme toujours, été clair, net et précis et n’a endormi personne avec des chiffres tout-à-fait intéressants. Le bilan sportif de J.-P. Divol a été exhaustif parfois un peu viril mais correcte. Où il nous a un peu plombé l’ambiance notre joyeux drille c’est avec son graphique sur l’échelle des âges et une projection sur l’avenir. Trop de vérités ça fait mal, si bien qu’en rentrant chez moi j’ai pris un antidépresseur. N’empêche que nous étions en pleine réalité.

Le fait le plus extraordinaire c’est que Pierre Bouteiller a parlé, lui le discret, le taiseux, même qu’il nous a un peu tancé de ne pas être toujours bien raisonnables sur la route. Son intervention, chrono en main, a durée quinze secondes. Pierrot t’as fait fort.

Le challenge, parlons-en du challenge, éhontément truqué comme d’habitude ! Lucas gagne deux pneus, moi un seul ? Discrimination par rapport à une personne de petite taille ! Je vais le mettre au coffre en attendant d’en avoir un second.


Plus sérieusement, respect et bravo à Pierre, vainqueur haut la main avec plus de 13000 km au compteur.

Dommage que l'homme nous quitte.

Au nom du club et en mon nom, merci pour ce que tu nous as apporté, aussi bien sur la route qu'au sein du Comité et le prochain club qui va t'accueillir aura bien de la chance d'avoir un adhérent de ta qualité.

A signaler que les trois nouveaux membres du CD (Joëlle Divol, J.-M. Jourdan et René Schlagdenhauffen) ainsi que les anciens membres sont élus et réélus à l’unanimité, tel un bureau politique des années 50 (non je déconne)

Puis arrive l’épreuve des questions diverses. Attention, cet instant est d’importance, il peut remettre en cause les dirigeants et leur politique passée et à venir.

Bon bah circulez y’a rien à voir, c’est le néant, le vide sidéral. Aucune question. Alors il y a plusieurs explications : ou bien tout le monde dort, ou bien tout le monde s’en fout, ou bien notre club est parfait (j’aime bien cette explication). Erreur fatale, c’est que tout le monde à soif, faim et a envie de discuter avec les copains. C’est alors, dans un joyeux brouhaha, que tout le monde se dirige, vers le buffet où George Rochais nous attend avec des choses fortes intéressantes à boire et à manger.

Supposons un anthropologue qui nous aurait étudiés ce soir d’AG. Quelles conclusions, quelles statistiques en aurait-il tirées :

Que nous sommes un club de cyclistes avec plusieurs groupes un peu bordéliques. Que nous sommes des Gaulois pratiquant plus le banquet que le vélo. Que cette année la parité femmes/hommes est exceptionnelle (0,9 % de femmes !). « Qu’il ne nous reste plus que cinq ans à nous éclater » (sic J.-P.) et que nous sommes vieux mais riches.

A ce brillant analyste on pourra toujours rétorquer, malgré qu’il ait raison sur certains points, que ce qui fait notre force depuis tant d’années passées, sans compter celles à venir, c’est notre amitié et le plaisir que l’on a de se réunir le plus souvent possible.

Gilbert CAVALLI

 

Comments are closed.