Zapping

Mois d'août

CAVALLI Gilbert
  • La pensée du mois :

    « On ne pourrait pas remettre en circulation, entre les hommes, tout cet amour gelé par les religions » (Édouard Baer, comédien)

  • Il faut le dire, le plus costaud d’entre nous, c’est Alain Chapuillot. Pourquoi ? Parce que même avec le groupe, il roule tout seul !

  • Openrunner a encore fait des siennes, il a réussi à nous paumer entre Ponthierry et Corbeil, ce fut alors l’errance de la 7e Compagnie et 90 km à l’arrivée.

  • Michel Ramet a revisité le théorème d’Archimède « tout cycliste qui plonge dans une descente devra forcément remonter à un moment donné ». Michel c’est mon scientifique préféré car je comprend toujours ce qu’il dit.

  • Il y a une loi de physique que je ne comprendrai jamais. Pourquoi est-ce que dans les côtes on roule plus vite, que sur le plat, et que l’on doive remettre du braquet ? La logique des cycliste n’est pas celle de la science.

  • Même qu’un jour on a largué Bernard Griffe et même que certains s’en sont réjoui et même que j’ai leurs noms … n’empêche que c’est bien la première fois et même qu’un jour on va le payer.

  • Notre Bernard Lucas national est un petit malin. Le dimanche matin afin de marquer deux points au challenge, il vient à vélo nous dire bonjour, il fait un tour de rond point puis il rentre chez lui. C’est pas plus compliqué que ça pour gagner une paire de socquette au challenge.

  • Un bon copain m’a dit « mais tu roules comme un avion ». Le compliment m’a fait plaisir … mais allez … disons, tout au plus, un Ulm.

  • « C’est quoi ce bordel ? C’est quoi cette sortie de merde digne du VCS ? » Fortes paroles dites d’une forte voix par J.-M. Jourdan. T’énerve pas J.-M., car n’oublie pas que, au moins 90%, du BVYC proviennent du VCS.

  • Mardi 13 août nous ne sommes que deux, Bernard Lucas et moi. Pas très motivés, un peu faignaces. Celui surnommé « moulinette » nous double, nous le suivons plus par habitude que par envie d’en découdre, puis nous le laissons partir … alors Voisenon ?… comme d’hab ! Il n’empêche que, super sortie, où nous nous rappelons quelques souvenirs, où nous refaisons le monde celui d’hier, celui de demain. Nous échangeons sur nos familles, sur des copains disparus. Enfin, comme le vieux couple que nous sommes, nous papotons de tout et de rien, disant du mal des uns et des autres … surtout des autres !!! C’est aussi ça le vélo une belle tranches de vie.

  • Lucien Perotto (ce nom va parler aux anciens) raconte que, quand il roule avec des plus jeunes, il pédale de plus en plus vite en leur racontant que, s’il se dépêche ainsi, c’est pour rentrer à l’heure à l’ehpad. Toujours aussi blagueur Lulu.

  • Un jour au mois d’août, en rentrant d’une sortie, j’ai rencontré une pauvre âme errante à la recherche d’un paradis perdu débitant quelque Leffe. Si vous saviez comme il était malheureux ce pauvre pécheur nommé Lucas.

  • Y’a des mecs qui se la pète grave sous prétexte qu’ils ont fait 106 km … bonjour les mythos !

  • En 2018, 175 cyclistes sont morts sur les routes de France. C’est ce qu’on appelle partager la route !!!

  • Il y a encore du monde à l’infirmerie : notre amie Nicole Tottereau se remet d’une opération, Jean Fouquet notre mécano (qui n’a pas eu besoin de ses compétences ?) s’est fracturé le bras, quant à notre camarade Caigneaux il est en délicatesse avec ses genoux, Marc Cukier a des problèmes d’yeux, Gilles Verier chute en course, Marc Réal problèmes respiratoires et Jean-Claude Desaunay des problèmes de santé, alors tous à vos téléphones.